SERVICES FINANCIERS : TROIS MODÈLES D’ORGANISATION

FINANCE

Dans les collectivités territoriales, on assiste à une concentration de plus en plus forte de la fonction financière. Une réponse à la complexification des enjeux et à la dématérialisation de la chaine comptable. Mais on s’aperçoit que trois modèles d’organisation coexistent encore aujourd’hui, selon le niveau de concentration financière retenu.

A)   –   27% des collectivités ont installé des cellules financières intervenant pour un ensemble de directions.   Des cellules spécialisées et mutualisées effectuent des tâches financières pour un ensemble de directions.  Les avantages en sont la forte professionnalisation des membres de ces cellules, la garantie de la qualité et de la sécurité des actes comptables, la capacité pour la direction financière d’animer et de former le réseau de gestionnaires. La difficulté reste de maintenir une distance la plus courte possible entre la direction financière et les directions opérationnelles, ainsi que d’éviter la déresponsabilisation de ces dernières.

B)   –   36% des collectivités ont installé des cellules financières au niveau des directions.   Une partie des tâches financières est effectuée au niveau de chaque direction par des cellules spécialisées.  Les avantages en sont une très grande professionnalisation des membres de ces cellules ( laquelle garantit la qualité comptable ), la conservation du lien métier, le rôle de relais joué par ces cellules dans les directions opérationnelles pour la direction financière.  La première difficulté est de trouver à ces cellules la taille critique ( celle-ci est estimée à au moins 3 ETP entièrement dédiés aux tâches financières ) qui évite des cellules financières insuffisantes pour garantir la qualité comptable. D’autre part, il y a risque d’hétérogénéité des pratiques et de difficultés de gestion en cas d’absence de lien hiérarchique avec la direction financière.

C)   –   22% des collectivités disposent d’une fonction financière diffuse dans les directions opérationnelles.  Les tâches financières sont effectuées par les agents du service financier dans les directions opérationnelles.  Les avantages en sont : les agents du service financier sont au plus proche du besoin et du métier et ils interviennent sur toute la chaîne d’exécution de la dépense. Ils bénéficient d’une plus grande diversité de tâches et ils exercent également des activités métiers.  Les difficultés à maîtriser :  le renouvellement régulier de la formation aux processus et aux outils ainsi qu’une gestion et une animation plus complexe du réseau du fait du nombre des agents.

Ces trois modèles d’organisation ne sont pas exclusifs les uns des autres, ils peuvent même être cumulatifs et se décliner de différentes façons. Certaines organisations peuvent, par exemple, faire le choix de combiner cellules financières pour des directions lorsque ces dernières sont de tailles importantes, et cellules financières pour un ensemble de directions lorsqu’elles n’atteignent pas une masse critique de dépenses et de recettes à traiter. Ce qui est certain, c’est que 75% des collectivités interrogées sur leur organisation financière veulent suivre cette tendance à la concentration financière et même y voient un modèle d’avenir.

Services financiers : trois modèles d’organisation
Article écrit par : Ecofinance